MG B Roadster de 1977

Fière descendante de la MGA, première MG de l'ère moderne, la MGB est l'archétype du cabriolet sportif dans la tradition britannique. 

Voiture emblématique des sixties, elle résistera aux modes avec sa silhouette aux lignes douces et franches. Elle séduit sans ostentation et il n'y a guère que ses petites dérives d'ailes comme concessions à la fantaisie.

Par rapport à sa devancière, elle est plus rapide, mieux équilibrée, presque confortable, agréable à conduire, et surtout, elle préserve son identité. Un mythe est né. Ces qualités dynamiques lui permettront en outre de remporter de nombreuses compétitions. Citons, le prix de sa catégorie aux Rallyes de Monte Carlo et au Mans en 1963, la course des 1000 km de Nurburgring en 1964, et, enfin, en classe GT, les dures compétitions de Targa Florio en Sicile.

Côté moteur, s'il ne fera jamais d'étincelles, il peut se prévaloir d'une grande souplesse et d'une belle robustesse. Voiture de compromis, la MGB apparaît à l'unisson d'une voiture conçue pour une conduite coulée sur de petites routes de campagne.

Cylindrée: 1798 cc

Puissance: 95 CV à 5500 tr/min  

Retour